creer-sa-start-up-startup-entreprise-droit-des-societe-et-des-affaires-associe-gerant-boite-statut-statuts-avocat-juriste-avocat paris-75009-paris-9

Créer sa startup

La holding
Transformer la forme de sa société
Chef d’entreprise caution de sa société
Registre des bénéficiaires effectifs
Actions de préférence
Intéressement du dirigeant d’entreprise
L'Enseigne
Nom commercial
Dénomination sociale
Révocation du dirigeant
Garantie d'actif - Garantie de passif
Lettre d'intention - LOI
Conflits entre associés
L'avocat d'affaires
Créateur d’entreprise marié
Choisir la forme sociale de sa société
Démarches pour créer sa société
Pacte d'associés ou d'actionnaires
Compte courant d'associé
Objet social de la société
Approbation des comptes annuels
Réduction de capital
Augmentation de capital
Cession de parts sociales (ex. SARL)
Cession d'actions (ex. SAS)
Comparaison SASU et EURL
Comparaison SAS et SARL
Créer sa startup
Davidova Avocat Droit des Affaires

La création d’une startup peut être un excellent moyen de lancer son activité économique pour un entrepreneur. Mais monter son entreprise n’est pas chose facile et la faire perdurer encore moins. C’est pourquoi, il est essentiel pour le futur chef d’entreprise d’avoir, lors de sa création, des clefs solides permettant d’assurer le bon démarrage de sa start-up.

Qu’est-ce qu’une startup ?

 

A titre liminaire, il convient de donner une définition de la startup. La startup, originellement appelée startup compagny en anglais, signifie littéralement « société qui démarre ». En effet, la particularité de la startup réside dans son objectif : le lancement d’un produit innovant dans divers secteurs d’activités (informatique, internet, technologies numériques, biotechnologies, médical, économie collaborative, etc.) et qui n’existe pas encore sur le marché.

Ainsi, la start-up n’est pas une entreprise dont l’activité commerciale démarre dès sa création mais c'est celle dont la stratégie est tournée vers le développement d’une nouvelle idée, produit ou technologie en levant, pour cela, d’importants fonds d’investissement.

Pourquoi créer une startup ?

En créant une startup, les entrepreneurs peuvent développer leurs idées sans disposer de beaucoup de fonds initialement. La startup a vocation, contrairement à un type de société traditionnelle, à faire très rapidement appel à des investisseurs.

 

Schématiquement, les investisseurs en contrepartie d’une prise de risque importante bénéficient d’un fort potentiel de rentabilité en raison d’une éventuelle croissance très importante.

 

La startup est donc signe d’une prise de risques supérieurs aux autres entreprises dites ordinaires ou classiques qui connaissent des étapes de financement et de développement moins rapides.

Quelles sont les étapes de la création d’une start up ?

Tout d’abord il faudra, bien évidemment, trouver une idée innovante, faisable techniquement et surtout, susceptible d’accueillir un potentiel public d’acheteur.  Pour cela, il conviendra de faire une étude de marché afin de déterminer les tendances, modes et nouvelles attentes des consommateurs. De même, il conviendra d’étudier la rentabilité commerciale de l’idée en estimant le prix du coût de production et l’éventuel prix de vente afin de d’élaborer un modèle économique viable.

Ensuite, il sera nécessaire de développer son idée, sans forcement la créer définitivement, mais en la rendant la plus concrète possible, notamment par l’élaboration d’un prototype, afin de pouvoir la présenter à d’éventuels investisseurs.

 

Pour cela, de nombreux « incubateurs à entreprise » (exemple : le plus grand incubateur du monde crée par Xavier NIEL :  Station F) mettent à disposition des jeunes entrepreneurs des biens et des services favorisant l’émergence de l’innovation. De plus, ces incubateurs permettent de rencontrer d’éventuels futurs partenaires commerciaux, associés ou investisseurs.

Une fois que l’idée est la plus aboutie possible, il faudra lever des fonds auprès d’une banque ou d’investisseurs particuliers. Il existe également des aides à l’innovation proposées par l’Etat qui peuvent permettre d’obtenir des subventions, des crédits d’impôts ou encore des prêts à des coûts avantageux.

Il viendra ensuite le temps de la mise en œuvre concrète du projet et de sa communication au public.

Qu’elle est le statut juridique de la startup ?

La startup n’a pas de régime juridique en soit et, même s’il n’est pas nécessaire de créer une société dès le départ, cela peu améliorer la crédibilité de la start up notamment lors de l’étape de la levée de fonds.

 

Ainsi, en parallèle, il est souhaitable de réfléchir au choix de la forme juridique de la société et de s’assurer du bon déroulement des formalités juridiques et administratives attachées à la création de cette société.

 

Traditionnellement, il est conseillé de recourir à la SAS (société par action simplifiée), voir à la SASU (société par action simplifiée unipersonnelle) si l’entrepreneur est seul, en raison de la souplesse qu’elle offre.


Toutefois, chaque projet étant différent, il est conseillé de réaliser des comparaisons des diverses formes sociales afin de trouver la plus adaptée au besoin de chaque entrepreneur.

 

A ce titre, une note est également consacrée à la comparaison des différentes formes sociales les plus usuelles :

 

Le Cabinet DAVIDOVA AVOCAT, intervenant en droit des affaires, accompagne les dirigeants et les entrepreneurs sur tous les aspects ayant trait à leur activité et au développement de leur entreprise ou société. Le Cabinet DAVIDOVA AVOCAT accompagne les entrepreneurs dans tout le processus de création d'une statup.

DAVIDOVA AVOCAT
17, rue Cadet - 75009 PARIS
Tél. : +(33) 1 85 09 96 27

Email : contact@vd-avocat.fr

©Mentions légales

Plan du site