choisir-forme-sociale-choix-societe-forme-judidique-statuts-statut-responsabilite-limitee-infinie-solidaire-societe-personnes-capitaux-formalites-declarative-publicite-enregistrement-RCS-JAL-regime-social-fiscal-impot-revenu-IR-IS-activite-entreprise-commerciale-civile-entrepreneur-marie-associes-actionnaires-parts-sociales-actions-avocat-avocat paris-75009-paris-9

Choisir la forme sociale de sa société

Cession d'entreprise
Avocat en droit des sociétés
Apport en société
Apport en numéraire
Apport en nature
Apport en industrie
Exclure un associé ou un actionnaire
Pourquoi créer une SCI familiale ?
La holding
Transformer la forme de sa société
Chef d’entreprise caution de sa société
Registre des bénéficiaires effectifs
Actions de préférence
Intéressement du dirigeant d’entreprise
L'Enseigne
Nom commercial
Dénomination sociale
Révocation du dirigeant
Garantie d'actif - Garantie de passif
Lettre d'intention - LOI
Conflits entre associés
L'avocat d'affaires
Créateur d’entreprise marié
Choisir la forme sociale de sa société
Démarches pour créer sa société
Pacte d'associés ou d'actionnaires
Compte courant d'associé
Objet social de la société
Approbation des comptes annuels
Réduction de capital
Augmentation de capital
Cession de parts sociales (ex. SARL)
Cession d'actions (ex. SAS)
Comparaison SASU et EURL
Comparaison SAS et SARL
Créer sa startup

Les deux types de mesures conservatoires : les sûretés judiciaires et les saisies conservatoires

Balise <h4 : Les sûretés judiciaires ou conservatoires

Balise <h5 : Qu’est-ce qu’une sûreté : la définition

Une sureté est une technique permettant d’obtenir des droits sur les biens du débiteur afin de garantir sa créance. Si les biens de celui-ci restent aliénables ou cessibles, c’est-à-dire qu’il peut toujours les vendre, le créancier dispose tout de même d’un droit de suite et d’un droit de préférence.